• facebook
  • facebook
© 2017 MPieR's World 

Ce projet hybride consiste à s'approprier et amalgamer des codes esthétiques et conceptuels liés à diverses sphères d'activités humaines en mettant de l'avant l'éclatement des identités et la multiplicité des points de vue amenés par la postmodernité.

 

​Considérant que l’art « n’est pas vraiment une institution, mais [...] plutôt une tradition culturelle ou une pratique sociale » (Shusterman, 1991, p. 61), le potentiel de ce domaine, aussi bien que celui de l’artiste, réside dans l’ambiguïté de son statut identitaire soumis à un processus d’actualisation constant à travers le temps et l'espace (Danto, 1989 ; Heinich, 1998). En ce sens, l’artiste permet de multiplier les « genres possibles » en élaborant des représentations de genre alternatives.

 

Le jeu et la transgression dans la pratique artistique deviennent des moyens d'additionner des contradictions jugées apparemment irréconciliables sans les neutraliser (St-Gelais et Fraser, 2008, p.27). Ainsi, par son aspect ludique, l'art peut se concevoir tel un acte de résistance - plastique et conceptuel - vis-à-vis les idéologies dominantes prescrivant des normes et des attentes sociales implicites et explicites. Il offre un « entre-deux » qui unit corps et esprit dans l'optique d'abolir leur hiérarchisation. 

​L'objectif de CriticisMe est de déjouer les « attentes » sociales et institutionnelles qui produisent des catégorisations binaires soumises à des relations de pouvoir. Ce projet permet de faire réfléchir les publics à propos de la genèse des identités en soulignant les influences qu’ils subissent implicitement ou explicitement. En lançant des discussions par le biais de représentations symboliques de l'entre-deux, « Ille » vise aussi à stimuler l'esprit critique en ouvrant les possibilités de création d'identités alternatives viables pour survivre aux incohérences des paramètres du « jeu de la vie ».