• facebook
  • facebook
© 2017 MPieR's World 
 WoMansion
WoMansion

 

Félicitations aux candidat.e.s sélectionnés pour cette

première édition!!

 

Vous faites partie des artistes issus de la crème des arts visuels qui auront la chance d’exposer dans la prestigieuse galerie CriticisMe : WoMansion, située dans la galerie d’art actuel Circa, du 25 novembre au 9 décembre 2017. Les critères de sélection concernaient la qualité esthétique et conceptuelle de vos projets artistiques ainsi qu’une totale subjectivité du choix du jury… C'est à dire moi-même. Vous aurez jusqu’à la date de l’exposition, soit le 25 novembre 2017 à 15h pour installer votre œuvre (à l’échelle 1 :12). Une clé de la CriticisMe : WoMansion sera distribuée à chaque participant comme souvenir de son passage en ces lieux.

Soyez donc les premiers à vous joindre à ce projet de commissariat artistique, ludique et nomade!

 

 WoMansion
Lettre d'invitation aux artistes sélectionnés

1. Tout d’abord, votre œuvre doit avoir un lien avec la thématique des identités hybrides, ou celle des identités entre-deux. Les mots clés : frontières, limites, marge, décalé.

 

2. Vos œuvres peuvent être des reproductions de projets antérieurs. Elles doivent être à l’échelle 1 : 12. Vous aurez plus d'une semaine pour la réalisation de celle-ci.

 

3. Vos oeuvres seront misent en scène avec celles de MPieR.

4. Six salles sont disponibles. Un système d’éclairage sera mis à votre disposition. Vous devrez jouer du coude avec les autres participants pour avoir la salle que vous désirez.

5. Vous devrez réserver une plage horaire avec moi-même, Crocuta crocuta citric, pour l’installation.

 

6.6.6. Enfin, vous devrez signer une attestation pour qui me consent tout droit sur votre âme* et sur vos oeuvre* pour la durée de l’exposition. 

 

  

Crocuta crocuta citric

Artiste-commissaire hybride

Natasha Rock

Francine Cerda / Alexandre Jimenez

Guillaume Bourdon

Valérie Perron

Romain Jean-Jacques

 Contraintes 

Natasha Rock, 2012 - , L'invasion  […] poltergeis ou exorcisme au pire. [...].

 

Ce projet de type exploratoire est devenu au fil des années une obsession et un désir de vivre quotidiennement le processus de fabrication ;  façonner, sécher, biscuiter, glacer, cuire, façonner, sécher, biscuiter, glacer, cuire, etc.

 

Natasha Rock vit et travaille à Montréal. Elle espère pouvoir mériter son nom avant l’âge de 50 ans, et devenir une « Rock Goddess ».

Francine Cerda (Alexandre Jimenez), 2017, Elsa von Freytag-Loringhoven […] OMG, WTF? […].

Francine Cerda, née en 1983, est une artiste qui utilise et révèle les mécanismes phallocratiques établis dans le monde de l’art. Avec sa proposition « Elsa von Freytag-Loringhoven », elle publicite le fait que l’une des œuvres phares du XXe siècle, la Fontaine de Duchamp, aurait été une idée de son amie la baronne Elsa et montre une nouvelle fois combien les femmes sont sciemment écartées de l’histoire de l’art.

Valérie Perron, 2017, La bête ; Monstre hybride et duveteux, bigenre et dodu. […] rien n’a ajouter [...].

[…] Description d’œuvre? Vraiment? T’en veux plus? Demande s’y donc toi-même. […]

Valérie a présenté ses performances et installations dans plusieurs événements et expositions collectives féministes. Elle complète actuellement une maîtrise en arts visuels à l'UQAM.

Guillaume Bourdon, 2017, […] Le titre ça peut être […] Virtuonaute…

Cet artiste se qualifie de « born digital » ayant grandi durant l’âge d’or des jeux vidéo et l’avènement de l’internet. Il se qualifie aujourd’hui de « digital slacker », se nourrissant presque uniquement de tutoriaux « Youtube » pour avancer sa pratique et sa réflexion. Celles-ci gravitent autour de la dualité entre la culture du monde de l’art et la culture internet ainsi que le vacillement entre virtuel numérique et monde réel.

Après des études à la Haute école d’art de Genève (HEAD) et au DESS en Design and Computation Arts de l'Université Concordia, Guillaume poursuit sa recherche en création à la maîtrise en arts visuels et médiatiques de l'UQÀM

Romain Jean-Jacques, 2017, […] Originalement…[…]  « Sans titre »...

 

La pratique de cet artiste aborde les questions identitaires en lien avec la créolité. À travers son esthétique, il s'interroge sur ce que ce terme peut signifier de manière ontologique et comment il se traduit actuellement dans l'espace social et médiatique occidental.

Romain Jean-Jacques est diplômé de l’École National d'arts plastiques option Art (License), avec une mention à l'École Supérieur d'Art de la Réunion. Il est un métissé créole originaire de l'île de la Réunion.